Reconstruction mammaire

Reconstruire un sein après mastectomie post cancer du sein ou une tumorectomie. Pour cela le chirurgien plasticien possède un arsenal thérapeutique varié qu’il devra mettre a disposition de ses patientes. Les nouvelles techniques comme le transfert de graisse, la classique reconstruction mammaire par prothèse mais aussi des techniques plus lourde comme un lambeau de muscle grand dorsal ou un lambeau de type DIEP « Deep Inferior Epigastric Perforator ».

Principe: Une chirurgie en 3 étapes

1) Reconstruction du volume mammaire

Pour cela il existe différentes techniques:

-Le transfert de graisse:
L’objectif de cette technique est de redonner du volume mammaire avec la propre graisse de la patiente. Le transfert de graisse nécessite plusieurs séances pour obtenir le volume adéquate. Une reconstruction mammaire peut se faire par transfert de graisse seul pour les petites poitrines. Cependant cette technique est très intéressante complément de la reconstruction mammaire par prothèse car elle permet de mieux « camoufler » la prothèse et ainsi de donner un résultat plus naturel.

– Prothèse mammaire (pour le volume) et lambeau d’avancement abdominal:
La reconstruction mammaire par prothèse reste un moyen simple de reconstruction mammaire, associé au lipofilling cette technique donne de très bons résultats.

– Lambeau de muscle grand dorsal:
Le muscle grand dorsal est un muscle adducteur du bras qui peut-être prélevé et transféré pour reconstruire un sein. L’avantage de cette technique est quelle permet une reconstruction autologue (sans corps étranger).

– Lambeau abdominal des grands droits pédiculés ou lambeau abdominal libre (Diep):
Il s’agit de prendre la peau de l’abdomen et de la transférer sur la poitrine pour reconstituer un sein. On dit lambeau libre, car la peau est prélevé avec les vaisseaux et le chirurgien devra effectuer des anastomoses sous microscope pour rétablir le flux artériel et veineux. Cette intervention dure entre 5 et 8 heures.

 2) Symétrisation du sein controlatéral

On peut effectuer une symétrisation

-Prothèse mammaire: Si le sein controlatéral est plus petit, une augmentation mammaire par prothèse peut-être réalisé.

-Lifting mammaire: Si le sein controlatéral est plus ptotique « tombant », une mastopexie peut-être réalisé.

-Réduction mammaire: Si le sein contolatéral est plus important, une réduction mammaire peut-être réalisé.

 3) Reconstruction de l’aréole

L’aréole  peut-etre reconstruite soit par greffe de peau soit par un tatouage.
Le mammelon peut-etre reconstruit soit par une plastie soit par un transfert de la moitié du mammelon controlatéral

Prise en charge par la Sécurité Sociale :

La chirurgie de reconstruction mammaire est prise en charge par la sécurité sociale

 

bon chirurgien reconstruction mammaire

Reconstruction mammaire Mixte

par prothèse et

par transfert de graisse