Traitement des rides du front par la toxine botulique

Les rides du front sont des rides d’expressions qui sont induites par les contractions répétés du muscle frontalis.

Injection de toxine botulique:

6 points d’injections de toxine botulique empêchent le muscle frontalis de se contracter et effacent ainsi les rides du front.

Les points d’injections dans le muscle frontalis sont les points bleus

 

Si l’on s’en réfère aux critères de beauté des anciens, aux règles de proportions utilisées en dessin, et à différents sondages et études, les critères permettant de qualifier un visage de beau sont multiples. Le front intervient-il dans ce critère ?

Le premier de ces critères est la symétrie, créant un ensemble harmonieux et rassurant. Viennent ensuite les critères mathématiques : proportions et distances.

On retiendra en particulier la fameuse règle des trois tiers : le visage doit être répartis en trois tiers (donc égaux en hauteur) :

– Le premier tiers va de la base du menton à la base du nez,

– le deuxième de la base du nez à la ligne de sourcil

– puis le dernier est représenté par le front.

De plus, la taille de la tête doit correspondre à un huitième de la hauteur totale du corps. De même, l’écartement idéal des yeux (1/5ème de la largeur du visage), les proportions respectives des lèvres ( 1/3 -2/3) obéissent à des règles strictes.

L’autre critère universel de beauté est la jeunesse et l’absence de rides sur le front.

Tout vieillit, même notre front ! Notre peau se plisse, nos muscles s’affinent et même nos os s’amenuisent. Résultat, notre front accuse les effets du temps. Avec le temps qui passe, la peau du front se détend, se plisse et se ride. Parfois, elle peut aussi donner de petites excroissances, et afficher des taches de vieillesse, plus ou moins nombreuses. Les muscles situés sous notre front vieillissent aussi. Ils s’affinent, ce qui atténue progressivement le bombé du front. De ce fait, le front se relâche un peu et la hauteur du front augmente.

Sans oublier que l’on fronce le front et les sourcils à chaque fois que l’on voit ou entend mal. Autrement dit, avec le temps, le front augmente en mobilité, même si à l’origine certaines personnes sont plus expressives que d’autres, elles lèvent par exemple les sourcils ou froncent le front à chaque prononciation.

Le botox permet de reposer, relaxer toutes ces expressions et faire un front un peu moins mobile et expressif.

La toxine botulique par ses propriétés relaxantes, permet de détendre les muscles dont la contraction est responsable de certaines rides et ridules : celles du front, les rides de la patte d’oie et les rides inter-sourcilières (ride de la glabelle ou ride du lion) peuvent donc être traitées à l’aide de la toxine botulique.

L’injection de toxine botulique est un procédé utilisé dans le domaine de la médecine esthétique depuis plus d’une dizaine d’années.

Selon les indications, des injections de toxine botulique peuvent être réalisées dans les zones concernées. Aucune anesthésie n’est nécessaire.

Une légère rougeur ou un petit œdème peut apparaître pendant quelques minutes, rarement plus d’une demi-heure au niveau des zones traitées. La reprise des activités quotidiennes est possible immédiatement après l’intervention en dehors de tout effort physique trop intense.

Le résultat de l’injection est visible entre le 3ème et le 5ème jour, le résultat complet après 2  semaines.

Comme pour tout acte de médecine esthétique, le résultat n’est pas définitif. Il est nécessaire de procéder à d’autres injections ( en moyenne 2 / an ).

Contre-indications :

• Hypersensibilité à la toxine botulique

• Prise récente (dans les 10 jours précédent l’intervention) d’aspirine ou de corticoïdes

• Période de grossesse ou d’allaitement

• Maladies cutanées inflammatoires qui doivent être traitées avant le traitement.

L’utilisation de Botox permet d’agir sur la balance musculaire du visage. Avec des points précis et adaptés à votre anatomie, le Botox permet de détendre certains muscles afin d’ouvrir votre regard pour un aspect plus serein. Avec une concentration et une quantité adéquates, vos expressions sont conservées.

Si avant, nous avions l’habitude de voir des visages trop figés, les techniques d’injection se sont nettement améliorées. Aujourd’hui nous n’avons plus à sacrifier l’expression du visage pour faire disparaître les rides.

Injectée au niveau de points stratégiques, la toxine botulique repositionne le sourcil, elle permet aussi d’ouvrir le regard en allégeant une paupière supérieure un peu lourde. Au niveau de la glabelle, le Botox supprimera les rides du lion qui peuvent donner l’impression d’être anxieux ou inquiet.

ANATOMIE

MUSCLE FRONTALIS

C’est un muscle pair, mince et quadrilatère qui s’insère en avant dans la région sourcilière et inter-sourcilière. Ses fibres s’entrecroisent avec celles des muscles orbicularis oculi et des procerus ainsi qu’au niveau des fibres distales des corrugators.
Il s’insère par son bord postérieur au niveau de la galéa et au niveau du rebord orbitaire par son bord antérieur. Ses fibres sont d’orientation verticales.

Il participe par le muscle digastrique occipito-frontal à l’élévation du sourcil. Sa contraction est responsable de l’apparition des rides horizontales frontales

Nous avons longtemps voulu au cours des liftings frontaux modifier la forme et la position du sourcil par traction avec des vecteurs verticaux. Les résultats étaient décevants, peu naturels, et la pérennisation des résultats faibles. Plus tard les gestes chirurgicaux au niveau musculaire sont apparus indispensables, avec la réalisation de myectomie et de myotomie. Aujourd’hui la toxine botulique a bouleversé la prise en charge. Elle agit sur la balance musculaire orbito-frontal en modifiant la position et la forme du sourcil. Seule la ptôse du 1/3 externe du sourcil reste accessible au traitement chirurgicaux, grâce au lifting temporaux qui permettent un redrapage temporo-orbitaire et une ascension du bourrelet sourcilier.

traitement des rides

Injection de toxine botulique

Avant/Après

botox à Nice cannes monaco