Traitement des rides du lion par le Botox

Les rides du lion sont des rides verticales situé entre les sourcils. Il s’agit de rides dynamiques qui sont induites par la contraction des muscles procérus et corrugator.

Injection de toxine botulique:

5 points d’injection de toxine botulique sont nécessaire pour lisser la peau  inter-sourcilière.

Les 5 points d’injections sont représentés par les points rouge

botox à Nice cannes monaco

ANATOMIE

MUSCLE CORRUGATOR

Ce muscle, appelé muscle sourcilier, mesure de 3-4 cm de long, se tend en travers de l’orbiculaire et du muscle frontal, avec une obliquité de 30 degrés. Il présente une insertion osseuse profonde interne au niveau de l’arcade sourcilière, à 10-12 mm de la suture fronto-nasale sur l’éminence glabellaire ou il partage des interdigitations avec les fibres de l’orbicularis occuli et du frontalis. Il se termine superficiellement par une extension fibreuse d’insertion dermique au niveau de la moitié ou du tiers latéral du sourcil.
Sa contraction est responsable des rides verticales glabellaire ou rides du «lion».

MUSCLE PROCERUS

Il occupe la partie supérieure de la racine du nez et de la région glabellaire et s’insère sur le cartilage triangulaire, l’os propre du nez et sur la face profonde des téguments de la région intersourcilière. Il présente des entrecroisements de fibres avec les muscles frontaux et corrugators.

C’est un abaisseur de la tête du sourcil et un antagoniste de la portion médiale du muscle frontal. Il attire la peau de l’espace intersoucilier et crée les rides horizontales naso-glabellaires.

sylvain david chirurgien esthetique à Nice

Traitement des rides du lion par le Botox

Avant/Après

medecine esthetique sourcil tempe à Nice

Traitement des rides du lion par le Botox

Avant/Après